Imprimer

Prètres et Curés

Prètres & Curés

Noms des prêtres et curés ayant desservis la paroisse de Lommerange. Des omissions ne sont pas exclues, car de nombreux registres ont disparus ou brûlés lors des conflits. La date qui les précède, et celle relevée sur des textes ou documents, lorsque leurs noms apparaissent pour la première fois.

Anecdote au sujet de l'abbé Lebrun

Par un dimanche de l'année 1833, l'abbé Lebrun curé du village fulmina en chaire, contre le comportement de cette nouvelle génération de jeunes, turbulente, irrespectueuse, irréligieuse, et fretin du diable. Les jeunes gens de Lommerange qu'on nommaient les bieus (les boeufs), caricaturés de forte constitution,très entêtés,très lents à comprendre,l'esprit pesant. A cette époque ces jeunes gens ne manquaient aucune occasion pour s'amuser, danser, se quereller on les trouvaient de plus en plus à toutes les fêtes patronales des environs ou ils étaient craints comme bagarreurs. Cette situation déplaisait au curé et il en souffrait beaucoup. Il voyait dans cet esprit nouveau, entré dans les moeurs de ses ouailles, le pire des malheurs.

Un dimanche en chaire, il tint à morigéner les assistants avec un conte:
"  Un Jour de carnaval dans la commune ou j'étais précédemment un jeune homme c'était déguisé en se couvrant d'une peau de boeuf empruntée à un boucher. Soudain deux cornes poussèrent à son front il ressemblait à un minotaure. Le jeune homme était bien peiné personne ne pouvait l'aider dans sa triste situation. Il sollicita t'intervention du St Père. Celui ci pria et tout à coup les deux cornes disparurent. "

Très offusqué et choqué par ce récit, et surtout vexé que le desservant eût juste choisi l'animal domestique figurant dans le blason populaire pour illustrer son conte, le maire adressa le 10 mai 1833, un rapport au sous préfet de Briey. Il signala la singulière conduite du curé au prône. il ajouta aussi qu'il ne cesse de donner aux enfants le surnom de"caniche" au lieu de les instruire convenablement, bref qu'il n'a fait jusqu'ici aucun bien dans la paroisse. En même temps il transmit une plainte pour insultes graves à Mr Rollin juge de paix à Audun-le-Roman. Après enquête faite sur place, le tribunal établit un rapport qui fut présenté le 25 juin 1833 au sous préfet. L'évêque ne pouvant accepter que des notables fussent chargés de rendre compte des enseignements faits à l'église, l'abbé Lebrun alla desservir la paroisse de Many.


(1) Nécrologue de la Cathédrale de Verdun. Evêché de Verdun. 
(2) Cartulaire de l'Abbaye de St Pierremont.P.Mangin. 1980. 
(3) idem 
(4) Cartulaire des rentes. Archives Communales Lommerange. 
(5) Archives Departementale Nancy. série B 82 folio 129. 
(6) Pouillé pour la cure de Lommerange. Archives de Thionville. 
(7) Hayange. Abbé Nicolay. Tome 1. 
(8) Archives Paroissiale Lommerange