• 03.82.84.81.48
  • 09.70.62.52.03
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Mardi de 10H00 à 11H00 | Mercredi de 14h00 à 16h00 | Vendredi de 17H00 à 19H00

Archives des actualités

Sculpture gallo-romaine ?

la statue vue de faceLe 10 octobre dernier, Marie-Paule Seilly, archéologue à la Direction Régionale des Affaires Culturelles s'était déplacée à Lommerange pour y examiner la découverte effectuée à proximité de l'église : un tronc de chêne creusé ayant peut-être eu vocation de sépulture. Une pièce qu'elle avait décidé de faire déplacer au dépôt archéologique de la Drac à Scy Chazelles.
Cette trouvaille n'avait pas été la seule raison du déplacement de l'archéologue. Une autre découverte récente l'attendait.

Cette autre découverte était constituée de plusieurs éléments en pierre calcaire trouvés en forêt, le principal de ces éléments étant le tronc d'une statue prolongé de l'amorce des deux cuisses et représentant un personnage dont on pourrait penser qu'il s'agit d'un éphèbe ou d'un apollon.

La plastique de cette sculpture et ses détails laissent pantois d'admiration. Un drapé est jeté sur l'épaule gauche de la sculpture.

la statue vue de dosLa nuque supporte l'extrémité d'une coiffure finissant en torsade. Les muscles pectoraux, abdominaux, dorsaux et fessiers donnent une impression de puissance et de perfection. Cette sculpture respecte le canon esthétique du fait de sa beauté, de l'harmonie de ses formes et des proportions idéales du corps.

Se rajoutent à cette pièce monolithique, un morceau de jambe, le socle de la statue qui supporte un pied, une main refermée sur une tablette, la tête d'un animal fabuleux ainsi que diverses pièces faisant partie, probablement, d'un ensemble unique mis à mal par les siècles.

Les éléments de cette statuaire remarquable ont été trouvés par trois personnes différentes de Neufchef, Knutange et Lommerange. Fragments d'un puzzle, ils auraient pu rester disséminés dans des "collections privées" sans que jamais on ne puisse les rapprocher pour tenter de les assembler. Il a fallu ce coup de pouce du destin pour que les informations relatives à cette découverte se concentrent en un même point, ce qui a autorisé le résultat suivant :

tentative de reconstitution de l’ensemble (manque le socle)Le socle et le pied s'y trouvant, prolongés d'un élément de jambe, viennent se greffer parfaitement à la cuisse gauche de la statue. Ce qui fait que l'on se trouve face à un ensemble quasiment reconstitué qui fera l'objet d'une restauration par les services compétents avant que d'être très probablement remis au musée de Thionville.

Dans cette attente, cette pièce remarquable qui a suivi, elle-aussi, Mme Seilly à Metz aura peut-être à coeur de nous avouer son âge. Un âge qui la situera probablement à l'époque gallo-romaine.

Ce qui ne manquera pas de réjouir ses inventeurs qui ont préféré à la captation égoïste de pièces rares, leur remise aux services en charge de notre histoire afin qu'elles s'intègrent à un patrimoine collectif, connu de tous et accessible à tous.

la main d’une finesse exceptionnelle est refermée sur une tablette


Mairie de Lommerange

14 rue Maréchal Joffre
57650 LOMMERANGE
03.82.84.81.48

Horaire de la Mairie:

  • Mardi de 10 h 00 à 11 h 00
  • Mercredi de 14 h 00 à 16 h 00
  • Vendredi de 17 h 00 à 19 h 00

Horaire du Secrétariat :

  • Mardi de 9 h 00 à 12 h 00 et de 13 h 00 à 15 h 30
  • Mercredi de 13 h 45 à 17 h 00
  • Vendredi de 13 h 00 à 19 h 00